Comment enlever la rouille des métaux

La rouille, ou plus exactement le sexquioxyde de fer hydraté, couvre les objets ferreux exposés sans protection aux intempéries. C’est l’action de l’eau douce, saumâtre ou salée qui provoque sur le fer nu, l’apparition de taches de rouille.

S’il est déjà trop tard, pas de panique ! Vous trouverez dans ce post, quelques actions curatives pour désoxyder efficacement le métal.

Huile de coude et abrasif

Si la pièce à désoxyder n’est que partiellement piquée, une simple action mécanique peut suffire à résoudre le problème.

Equipez vous alors de laine d’acier extra fine (grain 0000), d’une paire de gants et d’un masque de protection. Placez vous de préférence en extérieur car les poussières métalliques sont toxiques pour les voies respiratoires.

Ensuite à vous de jouer ! Sortez les muscles et frottez uniformément l’ensemble de la surface avec un tampon de laine d’acier. L’oxyde de fer, s’il n’est que superficiel, partira sans grande résistance.

Comment enlever la rouille des métaux ?
Comment enlever la rouille des métaux ?

Désoxyder et phosphater en une seule opération

Et bien oui, c’est possible grâce à un produit peu connu du grand public : l’acide phosphorique. Il est pourtant le principe actif de nombreux dérouillants ou transformateurs de rouille du marché.

Aussi dénommé phosphate d’hydrogène, il permet en quelques heures une désoxydation totale de la pièce traitée. Et mieux encore, il transforme l’oxyde de fer en phosphate de fer, ce qui assure une passivation du métal. Ce dernier prend alors une belle couleur noire, typique de la réaction chimique entre les deux éléments.

Ce phénomène nommé Pickling améliore également la résistance à la corrosion des pièces métalliques. Il assure aussi une meilleure tenue des protections à venir telles que peintures, vernis et autres revêtements.

Prévenir vaut mieux que guérir

La rouille est l’ennemi n°1 du fer et de ses dérivés, en ce qu’elle détruit par an des dizaines de milliers de tonnes de métaux ferreux. Et pour cause, si l’ouvrage n’est pas ou mal protégé, l’oxyde ferrique attaquera le métal, même en forte épaisseur, jusqu’à le dévorer entièrement.

D’ailleurs, plus le métal est soumis aux intempéries ou à la manipulation, plus le risque d’oxydation est fort. De fait, pour éviter toutes mauvaises surprises, protégez le fer, l’acier ou la fonte lorsqu’ils sont nus.

Pour cela, préférez une peinture anti-rouille si l’objet doit subsister à l’extérieur. Sinon, appliquez un verni (si la pièce est soumise à manipulation), une huile ou une cire (pour les objets décoratifs). Et longue sera la vie de vos objets ferreux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *