Comment entretenir ses chaussures en cuir lisse

Le cuir est une peau animale, une matière vivante nécessitant un entretien régulier. Et ce dernier est important si l’on souhaite que ses chaussures perdurent dans le temps. Alors voyons ensemble comment s’y prendre !

Préparation de la chaussure

Il convient dans un premier temps d’enlever les lacets ainsi que les petites décorations (pompons, nœuds, boucles, …) de la chaussure. En effet, ces éléments sont souvent dans un matériaux autre qu’en cuir, et ils risqueraient d’être tachés lors du cirage. Mais encore faut il qu’ils soient amovibles… sinon, vous devrez jouer de patience et d’habileté pour les contourner.

Utilisez ensuite une brosse à décrotter les chaussures pour enlever le plus gros de la salissure : boue, cailloux et autres résidus organiques. Enfin, enlevez les taches et la poussière incrustée au moyen d’une eau savonneuse glycérinée qui n’attaque ni ne durcit le cuir.

Mieux encore, nous vous conseillons Réno’Mat, qui est nettoyant détachant pour cuir lisse à appliquer avant cirage. Il élimine les salissures et les dépôts de produits à base de silicone et de résine.

Cirer ses chaussures en cuir lisse
Cirer ses chaussures en cuir lisse

Le cirage, un soin total pour le cuir

D’une composition proche de celle des encaustiques pour le bois, les cirages du commerce sont à base de cires animales, végétales et/ou synthétiques. D’ailleurs, le pommadier le plus primé, dit « médaille d’or », est fait de cire d’abeille, de cire de carnauba et d’essence de térébenthine.

Le cirage a pour but la conservation du cuir en lui apportant un soin complet : nutrition, assouplissement, brillance et imperméabilisation. Les pigments qui le composent sont à la fois colorants, pénétrants et transparents. Ce qui permet de renforcer les couleurs et de réaliser des patines incomparables.

Le cirage s’applique en mouvements circulaires afin d’en assurer une meilleure pénétration. De plus, préférez l’utilisation d’une brosse en crin de cheval plutôt qu’un chiffon pour éviter la surcharge. Enfin, utilisez toujours une brosse par couleur car le cirage teinte !

Le lustrage, la finition indispensable

Après quelques minutes de séchage nécessaires pour que les agents nourrissants du cirage pénètrent le cuir, vient le lustrage. Il s’agit d’une opération indispensable et ce, pour plusieurs raisons.

D’une part, polir la chaussure avec une brosse à lustrer enlève le trop de cirage. Vous éviterez ainsi la décharge d’un produit teinté et gras sur vos vêtements. D’autre part, l’astiquage révèle, par frottement, toute la brillance des éléments cirant composant la crème à cirer. Vous améliorez ainsi la protection de surface du cuir tout en lui procurant un aspect « verni ».

Entretenez vos chaussures régulièrement avec les conseils de mon-droguiste.com et elles vous donneront satisfaction pendant longtemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *