Comment déneiger efficacement son allée

L’hiver est bien arrivé et il le fait savoir, parfois même avant l’heure ! Et pour cause, certains matins d’automne, à peine réveillé, on découvre un épais manteau blanc qui recouvre le paysage.

Après l’émerveillement, vient le dépit ! Surtout quand on découvre qu’il va falloir gratter le givre sur le pare brise de la voiture et déneiger l’allée…

Mais pas de panique ! Quelques astuces de grand mère et vous serez parti en un rien de temps !

Enlever la masse neigeuse

Dans un premier temps, une action mécanique est nécessaire. Sortez les biceps, armez vous de courage et équipez vous d’une pelle à neige.

L’objectif est d’enlever le plus gros de la poudreuse. Ainsi, vous pourrez agir, dans un second temps, sur la plaque de givre qui recouvre le sol.

Parallèlement, profitez-en pour sortir le balai à neige et faire de même sur votre véhicule. Son long manche vous isolera du froid et vous permettra d’atteindre les zones les plus éloignées. Par ailleurs, ses fibres de coco qui ne craignent pas l’humidité, agiront efficacement sans risquer de rayer la carrosserie.

Déblayer à l'aide d'une pelle à neige
Déblayer à l’aide d’une pelle à neige

Déverglacer sans danger

Déjà bien assez d’effort on été fournis pour déneiger l’auto et l’allée. Oublions le grattoir pour dégivrer ! Désormais, faisons appel à la chimie pour nous aider !

Dernièrement, nous vous avions parlé des fabuleuses propriétés du chlorure de calcium. Non seulement ce dernier est déliquescent, mais en plus, il a la capacité de produire de la chaleur lors de sa dissolution dans l’eau.

Tout comme lui, le chlorure de magnésium pourra déneiger votre route, peut être même plus efficacement encore. En effet, ses larges paillettes, et sa plus grande résistance au froid lui donne l’avantage sur son cousin. Mais notre préférence, vient surtout du fait qu’il ne présente absolument aucun danger pour l’homme ni pour son environnement.

Enfin, si vous n’aviez ni l’un ni l’autre sous le coude, pensez au bon vieux sel de cuisine qui n’est autre que du chlorure de sodium. Aussi, si les bacs de rétention de vos déshumidificateurs sont pleins, arrosez le bitume de cette eau chargée en chlorure. L’effet sera immédiat !

Mais n’utilisez en aucun cas ces différents sels ou leurs solutions pour dégivrer les vitres de votre voiture. Effectivement, les chlorures ont un vilain défaut : ils accélèrent l’oxydation des métaux. En d’autres termes, ils sont nocifs pour la carrosserie de votre véhicule.

Comment dégivrer le pare brise de votre voiture ?
Comment dégivrer le pare brise de votre voiture ?

Dégivrer sans gratter

Nous connaissons tous le grattoir en plastique, difficile à manier avec des gants, et qui finira tôt ou tard par se briser sur la glace. Il fait froid, le moteur tourne mais peine à chauffer lui aussi. Bref, vous êtes pressé et vous voyez le temps s’écouler sous vos yeux, alors que faire ?

D’une part, couper la ventilation permettra a votre moteur de chauffer plus rapidement. Vous l’actionnerez au moment où vous prendrez la route.

D’autre part, préparez la veille une ou deux bouteilles d’eau que vous laisserez à proximité de votre entrée. Le liquide, à température ambiante, vous permettra de dégivrer vos vitres en un tour de main. Malheureusement, si le froid est trop intense, l’eau redeviendra givre quasiment instantanément. Mais surtout n’y jeter pas de l’eau chaude sous peine de voir votre pare brise éclater à cause du choc des températures.

Il vous reste l’option du dégivreur électrique, cet appareil qui sert en d’autres occasions de décapeur thermique. En quelques secondes seulement, la résistance sera chaude et prête à projeter de l’air chaud. Autant dire que la glace ne fera pas long feu.

Enfin, pour éviter de perdre trop de temps le matin, pensez à installer un carton ou une bache sur votre vitrage. Cela pourrait sans nul doute vous faire gagner de précieuses minutes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *