Qu’est ce que le chlorure de benzalkonium ?

Nous en entendons beaucoup parler en ce moment, sans trop savoir de quoi il s’agit ! Le chlorure de benzalkonium est un produit chimique tantôt décrié pour sa dangerosité, tantôt recommandé pour ses multiples propriétés.

Nous vous proposons dans ce dossier, un tour d’horizon pour vous présenter au mieux cette substance méconnue du grand public.

Qu’est ce que c’est ?

Sa fonction première est d’être un assainissant. C’est-à-dire un composé qui diminue sans éradiquer totalement tous les micro-organismes (microbes, bactéries, champignons, …). De fait, c’est un antiseptique pour la peau, les muqueuses et les plaies largement utilisé dans le domaine médical.

Il présente également des propriétés détergentes et émulsifiantes. Ce qui signifie qu’il facilite le mélange entre différentes substances et stabilise la préparation finale. C’est pourquoi, il est un additif couramment utilisé dans le domaine industriel.

Enfin, en tant que biocide non oxydant, c’est un algicide et un germicide reconnu ainsi qu’un anti-moisissure efficace.

Le chlorure de benzalkonium, un bactéricide puissant
Le chlorure de benzalkonium, un bactéricide puissant

Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Le chlorure de benzalkonium présente un fort pouvoir de pénétration, ce qui facilite son action biocide. Parallèlement son pouvoir de dispersion est également excellent. D’ailleurs, il se dilue aisément dans les solutions à base d’eau ou d’alcool.

Pour son application, il vaut mieux éviter les matériaux absorbants tels que le coton ou l’éponge. En effet, ils réduisent son action car ils absorbent ses principes actifs.

Il présente l’avantage d’une faible nocivité, et surtout, d’une toxicité ne s’accumulant pas. Attention toutefois à ne pas rejeter les résidus dans les égouts ni dans la nature, car il s’agit tout de même d’un produit biocide !

Non seulement le produit est fortement toxique pour les organismes aquatiques mais il est également nocif pour l’homme. Mal dosé ou utilisé sans protection, il peut provoquer des brûlures de la peau et des lésions oculaires graves.

Quelles sont ses principales utilisations ?

Aujourd’hui, de nombreuses industries (alimentaire, hospitalière, vétérinaire, élevage, …) utilise l’ADBAC (son acronyme) comme bactéricide puissant à large spectre.

C’est tout d’abord un produit d’utilité générale, permettant une désinfection efficace. Il adhère parfaitement aux surfaces avec lesquelles il entre en contact ce qui est favorable à son action bactéricide. Par contre, cela le rend difficile à rincer, sauf si on y met beaucoup d’énergie !

C’est aussi un agent de conservation ajouté dans les colles, les vernis, les peintures, etc. Ajouté à ces préparations, il empêche la formation de moisissures et de champignons qui provoquent leur décomposition.

Dans le domaine du traitement de l’eau, c’est un algicide puissant. Il détruit efficacement les algues qui se forment dans les piscines et les circuits d’eau. C’est un produit actif même à faible dose : 2 à 5 ppm pour un traitement choc puis 0,5 à 2 ppm en entretien.

Il permet également d’éliminer les mauvaises odeurs d’un lieu, d’un vêtement ou d’une eau contaminée. En éliminant la bactérie, source de la déconvenue, il empêche, ainsi, sa réapparition.

L'ADBAC un anti mousse efficace et économique
L’ADBAC un anti-mousse efficace et économique

Enfin, on l’utilise aussi et surtout comme démoussant pour toiture. Il est surpuissant, ultra-économique et non corrosif pour les tuiles, qu’elles soient en terre cuite, en bois ou en ardoise.

Son large champ d’application et ses multiples qualités feront donc le bonheur du particulier comme du professionnel ! Mais attention tout de même à prendre les précautions d’usage et à vous protéger à l’aide d’EPI avant manipulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *